La Lettre Diplomatique

Switch to desktop Register Login

Côte d’Ivoire : Des organisations de la société civile s’imprègnent des projets de l’Etat

Évaluer cet élément
(0 Votes)
La coordonnatrice du CSCI avec son équipe et des membres de la société civile du Haut Sassandra La coordonnatrice du CSCI avec son équipe et des membres de la société civile du Haut Sassandra

La coordonnatrice nationale de la Convention de la société civile ivoirienne (CSCI), Hélène Gnionsahé, était en prospection en Daloa dans le but de localiser et évaluer l’impact des projets mis en œuvre par l’Etat de Côte d’Ivoire dans le cadre du contrat de désendettement et de développement (C2D).

Au cours d’une réunion tenue jeudi à l’hôtel Tropic de Daloa, Mme Gnionsahé a indiqué que la présence de la société civile sur le terrain est de vérifier l’effectivité des différents projets de développement mis en œuvre dans les domaines de l’éducation- formation, de l’agriculture et de l’appui aux forêts classées et des routes dans la localité de Daloa.

La CSCI, en partenariat avec la société civile active pour le développement de la région du Haut-Sassandra (SOCADE-HS), a initié le projet dénommé « Suivi indépendant et participatif de la société civile des projets issus du C2D ».

Le rôle de la Convention de la société civile ivoirienne, en tant que membre du Comité d’orientation et de suivi du contrat de désendettement et de développement (COS-C2D) entre la France et la Côte d’Ivoire, est de jouer pleinement un rôle de contrôle citoyen de l’action publique des fonds du C2D dans le financement des projets destinés à contribuer à améliorer effectivement les conditions de vie de populations, rappelle-t-on.

Media

Copyright LDA. All rights reserved. Designed by madox.ci

Top Desktop version