La Lettre Diplomatique

Switch to desktop Register Login

Football-Eléphants de Côte d’Ivoire : Les ténors se révoltent contre la FIF et boycottent la sélection Spécial

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Désamour ! Officiellement, la Fédération ivoirienne de football (FIF) explique le désistement du capitaine de l’équipe nationale Yaya Touré et de trois autres ténors de la sélection, Yao Kouassi Gervais alias "Gervinho", Serges Aurier et Eric Bailly, à participer au match Côte d’Ivoire-Gabon prévu ce week-end, par des soucis de santé. Mais à en croire certains membres des entourages de ces athlètes, les vraies raisons sont ailleurs. Les pachydermes en ont assez de l’amateurisme dans la gestion de la tête de la FIF, et veulent voir les choses changer.

 

Les primes impayées et départ de Renard, la goûte d’eau de trop…

 

Depuis le scandale des primes impayées des éléphants vainqueurs de la dernière coupe d’Afrique des nations, les relations se sont fortement dégradées entre la bande à Yaya Touré et la FIF présidée par Sidy Diallo. Doublé à cela, le départ du sélectionneur Hervé Renard pour Lille (France). Certains, comme Serge Aurier, n’ont pas caché leur ras-le-bol par des déclarations bien assumées, affirmant qu’ils ne reviendront pas en sélection tant qu’ils n’ont pas une meilleure visibilité sur la gestion des choses par la fédération. "Je n'irai pas tant que tout ne sera pas clair", a récemment affirmé le latéral droit du Paris Saint Germain. Une sortie qui met bien à nue, sans diplomatie aucune, le grand malaise entre les cadres Eléphants et la fédé.

 

Des locaux pour combler les absences

Pour pallier ces désistements, le coach par intérim de la sélection nationale de Côte d’Ivoire, Kamara Ibrahim a fait appel à des joueurs locaux au nombre desquels le jeune attaquant de l’Asec Mimosas, Ba Loua D’Avilla, pour le déplacement de Libreville, comptant pour les éliminatoires de CAN 2017. Ces derniers pourront-ils combler le vide? Il faut en douter.

Les actuels champions d’Afrique vont-ils le même sort que leurs prédécesseurs des Super Eagles Nigéria, c’est-à-dire être éliminés au cours des éliminatoires et ne pas pouvoir défendre leur titre à la prochaine CAN ? La réponse à cette interrogation dépends de l’issue de cette nouvelle affaire.

 

Abdoul Razak Dembélé

Media

Copyright LDA. All rights reserved. Designed by madox.ci

Top Desktop version