DECLARATION DE LA CAPH-CI A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONAL DES PERSONNES HANDICAPEES

 INTRODUCTION

La situation des personnes handicapées a toujours été préoccupante dans la mesure où ces personnes sont confrontées à de nombreuses barrières à tous les niveaux. Pour lever ces barrières, les Nations Unies ont mené diverses actions et ont pris de nombreuses résolutions en faveur de la promotion des droits des personnes handicapées dans le monde. Ainsi, depuis 1992, il a été instauré la journée internationale des personnes handicapées qui est célébrée chaque année le 03 Décembre à travers le monde entier. Cette journée vise à attirer l’attention sur les droits et le bien être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et du développement, à accroitre la sensibilisation à leurs situations particulières dans tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle. Le thème retenu cette année est : « Reconstruire en mieux-vers un monde post COVID-19 inclusif, accessible et durable ».

En effet, la pandémie de la COVID-19 a accentué et mis en nue les difficultés des 3 905 250 personnes handicapées (15% de la population selon Rapport OMS et la Banque Mondiale 2015) qui subissent de façon disproportionnée (directement ou indirectement) les effets de cette crise sanitaire mondiale. Pour cela, la prise en compte du handicap dans la riposte et la relance servirons mieux l’intérêt commun car elles endigueront de façon plus systématique la propagation du virus et permettront de reconstruire des bases meilleures. Pour une reconstruction post COVID-19 inclusive, la Coordination des Associations de Personnes Handicapées de Côte d’Ivoire (CAPH-CI) à travers cette déclaration fait d’abord un état des lieux de l’impact de la pandémie sur les personnes handicapées, ensuite elle présente brièvement les différentes activités de la riposte et enfin fait des recommandations pour la reconstruction en mieux d’un monde poste COVID -19 inclusif, accessible et durable.

  • L’IMPACT DE LA COVID-19 SUR LES PERSONNES HANDICAPEES

L’épidémie de la COVID-19 a un impact disproportionné sur les personnes handicapées. Et cela s’est manifesté dans tous les domaines et plus particulièrement dans les secteurs de la santé et du socioprofessionnel.

  • LA RISPOSTE DE L’ETAT ET DES ORGANISATION DE ERSONNES HANDICAPEES(OPH) FACE A LA COVID-19
  • Le gouvernement ivoirien à travers le Conseil National de Sécurité en sa session du 16 Mars 2020 a adopté un plan de riposte en treize (13) mesures qui avait pour objectif d’endigué la propagation de la maladie à corona virus dans notre pays.

Ce plan a permis de limiter la propagation du virus et une réduction drastique du nombre de nouveaux cas. Ce plan a garanti également un cadre sanitaire sécurisé pour les personnes en situation de handicap.  

  • L’action des OPH peut être classé en trois (3) catégories :
  • Faire des plaidoyers pour une meilleure prise en compte de la thématique du handicap en période de crise….
  • Sensibiliser les leaders d’OPH et les personnes handicapées à travers des activités de promotion des mesures barrières, de gestion de la peur en période de crise et de formation à la connaissance des premiers secours psychologiques (assistance à personne en détresse).
  • L’assistance aux personnes en situation de handicap : cette activité à consister à la recherche et à la distribution de vivres et non vivres aux personnes handicapées.

Les OPH bien que n’ayant pas été spécifiés dans les objectifs de riposte gouvernementale, ont mené des activités qui ont impacté significativement sur la riposte de la crise. Mais comment nous remettre de cette crise, c’est de cela qu’il s’agit pendant cette journée.

  • RECOMMANDATIONS A L’ETAT DE CÔTE D’IVOIRE
  • La santé 
  • Garantir l’accessibilité des informations de santés publique, mais aussi l’accessibilité des services aux personnes handicapées.
  • Garantir la distribution d’équipements de protection individuelle adaptée à la condition des personnes handicapées
  • Rendre les interventions en santé mentale accessible aux personnes handicapées
  • Instituer une allocation médicale pour les personnes handicapées
  • La protection sociale et l’emploi 
  • Etendre les programmes de protection sociale généraux ou ciblés sur le handicap
  • Adapter les mécanismes de mise en œuvre de manière à apporter une aide et un soutien adéquats aux personnes en situation de handicap et à leurs familles.
  • Rendre accessibles et inclusives les nouvelles modalités et conditions de travail.
  • Garantir l’inclusion du handicap dans les mesures de sécurités et d’hygiène du travail.
  • Réaliser les objectifs de développement durable-reconstruire en mieux

Les points de réalisation des objectifs de développement durable s’énoncent comme suit :

  • Associer véritablement les personnes handicapées à toutes les étapes de la riposte ;
  • Donner la priorité aux personnes en situation de handicap dans la relance socio-économique ;
  • Veiller à l’inclusion et à l’autonomisation des personnes en situation de handicap dans les plans nationaux de riposte et de relance ;
  • Améliorer le bilan de santé des personnes en situation de handicap ;
  • Mettre en place des systèmes de protection sociale durables et adaptés aux besoins des personnes en situation de handicap ;
  • Tenir compte dans tous les secteurs de la situation spécifique des travailleuses et travailleurs en situation de handicap ;
  • Investir dans l’immédiat dans les solutions de proximité ;
  • Entamer un dialogue et une collaboration multipartites.

            

CONCLUSION

L’inclusion des personnes en situation de handicap dans la riposte à la COVID-19 et la relance constitut est un aspect fondamental de la promesse de ne laisser personne de côté, ainsi qu’un test révélateur des engagements mondiaux pris au titre de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, du Programme de développement durable à l’horizon 2030, du Programme d’action pour l’humanité et de la Stratégie des Nations Unies pour l’inclusion du handicap. De plus, elle s’inscrit au cœur de l’engagement pris par l’ONU de transformer durablement les modalités d’inclusion du handicap.

   Fait à Abidjan, le 02 Décembre 2020

Pour la CAPH-CI

Son Président National

KONE YACOUBA

Auteur:
LDA Journaliste

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN

+ Dossiers

Alors que l’Afrique a dépassé le cap des trois millions d’infections et que le nombre de cas quotidiens surpasse le pic de la première vague, le continent est désormais confronté à de nouveaux variant...