Contenu - LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN
LDA Journaliste

LDA Journaliste

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le gouvernement britannique a annoncé un accord de financement sur quatre ans pour le ministère de la Défense d’une valeur de 16,5 milliards de livres sterling supplémentaires, un montant sans précédant depuis la guerre froide.

Annoncé en visioconférence par le Premier ministre, Boris Johnson, cet accord comprend un investissement supplémentaire par rapport au programme électoral du parti conservateur, soit 24,1 milliards de livres sur quatre ans supplémentaires par rapport au budget de l’an dernier limité à 38 milliards de livres.

“J’ai pris cette décision face à la pandémie car la défense du Royaume-Uni doit passer en premier”, a déclaré M. Johnson dans un communiqué publié avant l’annonce de ce plan quadriennal.

“Il est temps pour le Royaume-Uni de mettre fin à une ère de repli, de renforcer son influence dans le monde et d’être pionnier dans les nouvelles technologies”, a-t-il ajouté.

Ce plan “vise à transformer les forces armées” britanniques de même qu’il permettra de remédier à un déficit pouvant atteindre 13 milliards de livres sterling dans le plan d’équipement décennal existant de l’armée, le budget actuel du ministère de la Défense du Royaume-Uni étant de près de 41,5 milliards de livres sterling.

Le financement inclut également des investissements “dans une série de technologies et d’initiatives novatrices”.

Par ailleurs, une cyberforce contre les attaques informatiques longtemps retardée sera mise en place parallèlement à une nouvelle agence dédiée à “l’intelligence artificielle”, en plus d’un nouveau commandement spatial, qui sera capable de lancer sa première fusée d’ici 2022, selon le gouvernement.

mc

 
 

Comment

vendredi, 20 novembre 2020 16:24

Facebook s'attaque aux discours haineux

Constamment égratigné par la société civile sur le problème des appels à la haine et autres contenus racistes et insultants, Facebook a récemment concentré ses efforts de modération des contenus sur ces sujets, et s’est félicité jeudi de ses progrès en détection automatique.

Le géant des réseaux sociaux a ajouté un indice à sa batterie de statistiques: la fréquence des contenus qui enfreignent ses règles.

“De juillet à septembre, la prévalence des contenus haineux a été comprise entre 0,1 et 0,11%”, a déclaré Guy Rosen, le vice-président du groupe en charge de l’intégrité, lors d’une conférence de presse. “En d’autres termes, sur 10.000 contenus vus sur Facebook, en moyenne, entre 10 et 11 comportaient des discours de haine”.

“C’est comme un test sur la qualité de l’air pour déterminer la concentration de la pollution”, a-t-il ajouté.

Cet été, Facebook a retiré plus de 22 millions de contenus haineux et Instagram, 6,5 millions, le double du trimestre précédent.

L’entreprise maîtrise depuis des années le retrait automatique de certains contenus, liés à la pornographie ou au terrorisme par exemple.

La propagation de la haine est plus compliquée à gérer, les machines ayant du mal à faire la différence entre les informations, l’humour, les parodies, les rumeurs et les insultes.

Les dirigeants se sont donc réjouis des progrès accomplis en intelligence artificielle (IA). Selon Guy Rosen, en 2017, le taux de détection automatique des discours haineux – retirés avant tout signalement par un utilisateur – était de 23,6%. “Aujourd’hui il est de 95%”, a-t-il indiqué.

Le réseau social n’envisage pourtant pas à court ou même long termes de réduire ses équipes de modérateurs. Elles sont constituées de 35.000 personnes chargées de la sécurité en général, dont 15.000, principalement employées par des sous-traitants, concentrées sur la modération des contenus.

Les progrès de l’IA permettent d’aller “plus vite”, de systématiser les décisions des humains pour leur éviter de se répéter, et de consacrer “plus de temps et d’énergie aux sujets plus compliqués”, a fait valoir Mike Schroepfer, directeur de la technologie du groupe californien.

Ces annonces interviennent au moment où des modérateurs expriment leur mécontentement vis-à-vis du groupe.

Mercredi, plus de 200 modérateurs de Facebook ont en effet signé une lettre ouverte où ils reprochent à la société de les “forcer” à revenir au bureau malgré la pandémie, mais aussi le recours précipité, selon eux, à l’IA.

“Des messages importants ont été broyés par le filtre de Facebook et des contenus dangereux, comme les blessures auto-infligées, sont passées”, accusent-ils.

Facebook a réagi en assurant que les conditions sanitaires des employés de retour au bureau étaient optimales.

aaa

 
 

Comment

Orange Côte d’Ivoire et CANAL+ annoncent l’intégration des chaines CANAL+ au bouquet TV d’Orange, avec 15 nouvelles chaines premium multithématiques (Sport, Cinéma, Famille, etc.) disponibles sur l’application mobile TV d’Orange.

Au travers de cette expérimentation, CANAL+ & Orange Côte d’Ivoire innovent et permettent aux clients TV d’Orange de profiter pleinement des programmes CANAL+ avec des pass dédiés, sans risque d’épuiser ni le crédit téléphonique, ni le crédit Internet de base. Opérateur multiservices et conformément à sa volonté d’être un acteur de référence dans la transformation digitale du pays, Orange Côte d’Ivoire poursuit le développement des partenariats locaux et internationaux afin de mettre à la disposition de ses abonnés de l’offre TV, une plateforme donnant accès à une large variété de contenus répondant à leurs besoins et attentes.

Avec plus de 500 000 abonnés mobile, la TV d’Orange enrichit la programmation de son offre qui comptabilise désormais 56 chaines TV, nationales et internationales. Pour rappel, l’application TV d’Orange Côte d’Ivoire est disponible gratuitement sur les plateformes de téléchargement Android et iOS. L’accès aux chaines CANAL+ à partir de tout abonnement Internet Fixe ou Fibre d’Orange sera disponible ultérieurement.

Pour M. Habib BAMBA, Directeur de la Transformation, du Digital et des Médias chez Orange Côte d’Ivoire : « C’est la 1ère fois que CANAL+ s’associe à un opérateur téléphonique pour proposer des offres sur le mobile. Ce partenariat traduit la confiance accordée à la TV d’Orange, qui s’impose depuis quelques années comme un acteur majeur et incontournable dans le paysage audiovisuel ivoirien. C’est le lieu pour moi de saluer et féliciter les équipes qui y ont travaillé.»

Pour M. Aziz DIALLO, Directeur Général de CANAL+ Côte d’Ivoire, il s’agit d’une réelle innovation dans le domaine des médias en Côte d’Ivoire : « A travers cette expérimentation, nous espérons pouvoir élargir le cercle des téléspectateurs à nos chaînes et faire découvrir à un plus grand nombre d’ivoiriens le meilleur des contenus premium que nous diffusons dans les bouquets CANAL+. Ce partenariat avec ORANGE constitue un jalon important de notre stratégie d’exposition de nos contenus en dehors du satellite… », a-t-il indiué

hn

Comment

l’Inspecteur général d’Etat, Théophile Ahoua N’Doli d’avoir détourné 450 millions de Francs CFA qu’il aurait reçu de la direction de campagne du candidat du RHDP.

Face à cette accusation « sans preuve », selon M. N’Doli,  a saisi le procureur de la république afin que le Journal « Abidjan 24 », l’auteur de l’article et les commanditaires de cette opération répondent de cette diffamation et atteinte à son honorabilité

C’est le lieu d’indiquer que, dans sa longue et riche carrière tant professionnelle que politique, Théophile Ahoua N’Doli a toujours privilégie l’intérêt général.

Il ne fait pas partie du lot des petits gens qui s’adonnent à des détournements et autres magouilles de bas étage.

D’ailleurs, pour prouver qu’il n’a pas peur que la vérité éclate, il a saisi la Justice pour que la lumière soit faite sur cette grave accusation qui a pour seul but de le salir.

A noter que l’Autorité nationale de la Presse (ANP), organe de régulation du secteur a également été saisi.

aaa

Comment

L’Université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) a récompensé, jeudi 19 novembre 2020, ses 36 meilleurs étudiants de chaque spécialité, au cours de la 3e édition de la journée d’excellence, parrainée par la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, le Professeur Bakoyoko-Ly Ramata.

Le grand prix de cette journée de la promotion des étudiants dans le numérique a été décerné Koffi Konan Wilfried qui a obtenu 15,79 de moyenne. Doumbia Matinin a remporté le Prix Bakoyoko-Ly Ramata du genre avec 15,74 de moyenne. Ils ont reçu chacun un ordinateur, un trophée et une enveloppe de 100.000  francs CFA.

Félicitant les lauréats, la marraine  Bakoyoko-Ly Ramata les a exhortés à toujours viser l’excellence par la persévérance et l’abnégation au travail. « L’UVCI forme une nouvelle race d’étudiants compétents pour relever les défis de la société d’aujourd’hui et celle du futur.

À la lumière des résultats obtenus, on peut affirmer que cette journée dédiée à l’excellence et à la  promotion du numérique, revêt une importance capitale », a souligné le Prof. Bakayoko-Ly.

Pour elle, cette journée qui consacre la reconnaissance du numérique, est aussi une opportunité pour sensibiliser les jeunes à prendre conscience que l’avenir de l’humanité est dans le numérique.

« Sur le plan national, l’UVCI contribue, en appuyant les universités existantes, à inscrire ainsi l’enseignement supérieur et la recherche dans la dynamique de l’innovation qui est consubstantielle au numérique et, en dernière analyse, avec le développement », a-t-elle indiqué.

Puis de relever que le gouvernement qui  fait de la promotion du genre une priorité se réjouit que l’UVCI s’inscrive dans la même dynamique à  travers le prix de la meilleure étudiante pour inciter les jeunes filles à l’excellence.

Prenant la parole, le directeur général de l’UVCI, Koné Tiémoman, a remercié la marraine et réaffirmé son engagement à former plus de femmes pour contribuer au développement de la Côte d’Ivoire. 

Rappelons que l’UVCI a démarré avec 3.000 étudiants et 23 enseignants. Elle compte à ce jour, plus de 10.000 étudiants avec plus de 40 enseignants et plus de 1.000 diplômés. Les premiers bacheliers qui ont été orientés à l’UVCI sont en Master 2. L’UVCI dispense les cours dans les filières Bases de données, Communication digitale, Développement d’applications et e-services, E-commerce et Marketing digital, Multimédia et Arts numériques, Réseaux et Sécurité informatique.

IY

Comment

Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, félicite le président ivoirien Alassane Ouattara, pour son élection à l’issue de la présidentielle du 31 octobre 2020, saluant le dialogue politique initié par ce dernier avec l’opposition.

” Monsieur le Président, je tiens à vous féliciter pour votre réélection en tant que Président de la république de Côte d’Ivoire, et vous souhaite plein succès dans l’exercice de votre nouveau mandat”, a écrit M. Guterres dans un message daté du mercredi 18 novembre 2020 adressé au chef de l’Etat ivoirien, dont l’AIP a reçu copie le jeudi 19 novembre.

“Je suis encouragé par vos efforts visant à engager un dialogue franc, inclusif et propice à l’apaisement et à la réconciliation nationale, avec les acteurs politiques du pays, y compris SEM Henri Konan Bédié, ancien président de la République de Côte d’Ivoire”, poursuit le SG de l’ONU.

Il encourage Alassane Ouattara à étendre le dialogue aux autres acteurs politique, jugeant cette initiative “nécessaire pour la consolidation de la paix, la réconciliation nationale et la poursuite du développement économique de la Côte d’Ivoire”.

“Je saisi cette occasion pour renouveler  de la disponibilité des Nations Unies à accompagner le République de Côte d’Ivoire dans ses efforts visant à renforcer la démocratie, les droits de l’Homme, et le développement durable”, a conclu António Guterres.

Alassane Ouattara a été élu le 31 octobre pour un nouveau mandat avec 94,27% des voix.

Source : AIP

Comment

L’ambassadeur de l’Allemagne en Côte d’Ivoire, Ingo Herbert, a exprimé la volonté de son pays de voir la paix et la stabilité régner en Côte d’Ivoire, lors de sa première visite au Premier ministre Hamed Bakayoko, depuis sa prise de fonction.

“Notre intérêt reste la paix et la stabilité en Côte d’Ivoire, dans le cadre constitutionnel et dans l’état de droit”, a indiqué le diplomate allemand, parlant “de la situation sociopolitique du pays”.

“Cette visite de courtoisie” a été également l’occasion pour les deux hommes de s’entretenir sur “le bon état des relations entre la Côte d’Ivoire et la République d’Allemagne, pour un renforcement des liens surtout en cette période marquée par le Covid-19”.

L’ambassadeur Ingo Herbert avait présenté le 6 novembre 2020, sa lettre de créance au Président Alassane Ouattara.
(AIP)

Comment

Le gouvernement envisage de construire et d’équiper sept établissements de formation professionnelle, d’un coût global de 244,3 millions de dollars US, soit environ 135 milliards de francs CFA, dans les communes de Dabakala, Gbéléban, Korhogo, Kong, Ebimpé-Anyama, Yamoussoukro et Diabo.

Le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, a fait cette annonce, à l’issue du conseil des ministres, qui a eu lieu, mercredi 19 novembre 2020, au Palais des pas perdus, à Abidjan Plateau.

Le conseil a adopté, à cet effet, un décret portant déclaration d’utilité publique de sept sites d’une superficie totale de près de 131,7 hectares situés dans les localités concernées.

Ces différents sites ont été identifiés et réservés pour la construction et l’équipement en vue d’améliorer significativement l’accès et l’offre de formation du dispositif de l’enseignement technique et de la formation professionnelle en Côte d’Ivoire, a indiqué le ministre de la Communication et des Médias, lors de la conférence de presse.

La ministre Kandia Camara a défendu à cette occasion devant les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF), un budget de 1.011,9 milliards Fcfa globale pour son département, en vue de renforcer les acquis de l’éducation durant l'exercice 2021.

AIP

Comment

Au total,  75 apprenants formés en énergie solaire photovoltaïque, efficacité énergétique bâtiment et énergétique industrie ont reçu leurs parchemins en vue de leur insertion dans la vie active, mercredi 18 novembre 2020 au cours d’une cérémonie au Centre des métiers de l’électricité (CME).

Cette formation de huit mois, dont quatre mois de stage en entreprise, initiée et financée par l’agence allemande de coopération internationale (GIZ) a permis aux apprenants d’acquérir les compétences techniques et professionnelles nécessaires aux activités du domaine des énergies solaires photovoltaïques, de l’efficacité énergétique du bâtiment et de l’industrie conformément aux termes de référence (TdRs) définis dans le projet.

Au nom des apprenants, Touré Cheick a précisé que les bénéficiaires de cette formation sont capables  d’effectuer un audit énergétique selon la norme Nf en 16247, d’effectuer les mesures des valeurs énergétiques intervenant dans l’audit avec les appareils appropriés et de rédiger un rapport d’audit énergétique.

Ils sont aptes de faire le suivi post application des mesures préconisées dans le rapport d’audit afin de vérifier les économies d’énergies réalisées sur la structure que ce soit sur les bâtiments ou dans les industries et la maitrise des installations fonctionnant à base de l’énergie solaire, que ce soit au niveau du dimensionnement, de l’installation et de la maintenance des différents systèmes.

Au nom de l’ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne en Côte d’Ivoire, Benjamin Laag a réitéré la disponibilité du gouvernement allemand à la Côte d’Ivoire pour optimiser sa facture énergétique en lien avec les objectifs 2030 sur le climat.

Heureux de tous ces acquis en faveur des jeunes ivoiriens, au nom du Secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnel, le Directeur de la Formation professionnelle initiale Fofié Koffi a demandé aux apprenants d’être des exemples et des modèles sur le terrain du travail.

Il a promis que ces formations seront dédiées dans les écoles professionnelles en Côte d’Ivoire.

Le Centre des métiers de l’électricité (CME) a été sélectionné en qualité d’opérateur pour l’exécution du projet de formation de type Dual dont le niveau de recrutement exigé était le Brevet de technicien technique et le BAC technique ou scientifique.

AIP

Comment

Un produit naturel à base de plantes, à dominance de graines de margousier plus connues sous le nom de « neem » en Afrique, constitue actuellement un espoir pour les producteurs de cacao en Côte d’Ivoire, confrontés à la maladie du swollen-shoot qui se manifeste par des gonflements au niveau des rameaux et des racines, provoquant une faible production.

James Adjovi, le concepteur de ce produit naturel explique sa création. « Le produit baptisé BioElit est issu d’extraits de plantes dominés par les graines de neem, sans ajout de produits de synthèse industriel ou chimique, avec les fonctions d’insecticide, de fongicide et de fertilisant, sans effet négatif sur le producteur ni sur le consommateur » assure-t-il.

Pour le mode d’emploi, « on utilise 250 ml du produit pour 16 litres d’eau, pour une pulvérisation sur le tronc et les branches du cacaoyer. Le traitement se fait deux fois en un mois, avec un intervalle de 15 jours pour une production de janvier à janvier soit 13 mois », indique James Adjovi, ingénieur sorti de l’Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro (INP-HB).

Enoh Foba, producteur agricole et président des pépiniéristes ivoiriens, se satisfait de ce produit qui, selon lui, a un impact certain sur la production cacaoyère.

« Quand j’ai découvert ce produit, à l’utilisation, j’ai constaté un impact sur le rendement. Le planteur recherche un gain or la récolte a doublé. L’autre avantage avec ce produit, c’est la régénération du cacaoyer », soutient-il dans un entretien avec SciDev.Net.

Daniel Boa, ingénieur agronome et ancien directeur régional du Centre national de recherche agronomique (CNRA) à Yamoussoukro, confirme les dires de ce producteur.

« Les planteurs des localités de Oumé et Kouibly avaient leurs plantations atteintes de swollen-shoot. Après utilisation du produit, la croissance a repris. Les essais ont porté sur la cochenille, vecteur de la maladie du swollen-shoot et le produit la combat efficacement. Des cacaoyers qui portaient deux ou trois cabosses, après traitement, ont désormais une production abondante », témoigne ce dernier.

Les échos de ce produit ont attiré l’attention de la Cellule universitaire d’expertise et de conseil pour le développement (CUECDA SARL), dirigée par Mamadou Doumbia, maître de conférences en sciences agronomiques à l’université Nangui Abrogoua.

« J’ai travaillé avec ce produit depuis deux ans sur le cacaoyer, la tomate. Il agit de façon indirecte sur les insectes qui causent la maladie du swollen-shoot. Indirect car si la plante est malade, le produit n’agit pas. Les tests ont été faits en plantation et l’efficacité s’est révélée. C’est l’un des rares produits qu’on peut utiliser pour la protection phytosanitaire des plantes en Côte d’Ivoire. C’est un insecticide à large spectre mais pas sélectif », soutient l’enseignant-chercheur.

De l’avis d’Isaac Kouakou Bah, enseignant-chercheur à l’INP-HB de Yamoussoukro, « cette invention vient au moment opportun pour soulager les soucis des planteurs confrontés aux problèmes des maladies des cacaoyers telles que le swollen-shoot et à l’appauvrissement des sols qui réduisent leur production ».

Pour lui, grâce à ce produit, les planteurs pourront obtenir désormais une production conséquente et avoir des revenus considérables. « Ces revenus leur permettront d’améliorer non seulement leurs conditions de vie, mais aussi et surtout de satisfaire leurs besoins ».

D’après James Adjovi, son concepteur, environ 653 producteurs et une vingtaine de coopératives utilisent déjà ce produit en Côte d’Ivoire. Mais, il est possible que ces chiffres connaissent une rapide augmentation.

Car, « des essais sont en cours sur le riz, la tomate, l’hévéa ; avec de bons résultats sur le fomes, une maladie qui attaque l’hévéa par ses racines » soutient le chercheur Daniel Boa qui suit les travaux de développement de ce produit depuis le début.

Source : SciDev.Net 

Comment