Contenu - LA DIPLOMATIQUE D'ABIDJAN
Doh

Doh

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
lundi, 18 mai 2015 12:32

Agent

L’argent n’aime pas le bruit. Le pétrole aussi. Les présidents ivoirien et ghanéen ont décidé, lundi 11 mai 2015 à Genève en Suisse, de s’engager dans un processus de "coopération" tel que préconisée par le Tribunal international du droit de la mer (TIDM), dans le cadre du règlement du différend qui opposent leur deux pays sur la délimitation de leur frontière maritime commune

Comment

La capitale économique ivoirienne, Abidjan, va abriter en avril prochain un festival international de reggae, dénommé "Abi-Reggae", a annoncé son principal initiateur, le ministre d’Etat Dosso Moussa, lors d’une cérémonie de lancement à Abidjan.

Pour Dosso Moussa, ce festival qui se déroulera du 9 au 11 avril au palais de la culture de Treichville, se veut une plate-forme d’expression de performances au carrefour de la réflexion intellectuelle et des prestations d’artistes de renommée mondiale.

Le ministre d’Etat a relevé deux temps forts, à savoir le colloque piloté par le Pr Ousmane Ouattara avec la participation de sommités intellectuelles dont Dr Julius Garvey, le fils du "panafricaniste" Marcus Garvey, et les concerts où se produiront des chanteurs comme Jimmy Cliff, Ki-Mani Marley, Alpha Blondy, Tiken Jah, Kodjo Antwi et Morgan Heritage.

"Ce festival, à coup sûr, permettra de montrer l’impact culturel, social et économique du reggae", a fait noter, samedi, Dosso Moussa.

Le Pr Ouattara Ousmane a souligné, pour sa part, que les ateliers seront organisés autour du panafricanisme, de l’exode, du "rastafarisme" et de la musique.

Plusieurs chanteurs de reggae et fans de la musique de Jah ont assisté au lancement de Abi-Reggae.

Comment