Côte d’Ivoire-Présidentielle 2020 : Tidjane Thiam dit TOUT SAUF NON à une candidature

 « Je suis citoyen ivoirien, je suis né en Côte d'Ivoire, j'y ai vécu, j'ai passé mon baccalauréat, j'y ai travaillé, je suis très attaché à la Côte d'Ivoire, cela va sans dire. Je crois qu'actuellement il y a de tels problèmes, dont le sujet qui nous préoccupe aujourd’hui, que ce n'est peut-être pas le moment idéal pour ces questions. J'ai dit que je m'exprimerai le moment venu. Je tiendrai cet engagement.» Voici la réponse de Tidjane Thiam à une journaliste de la chaine de télé TV5Monde, qui lui demandait s’il serait candidat à l’élection présidentielle ivoirienne d’octobre 2020.

Et la Journaliste de relancer : « On peut donc retenir que ce n'est pas exclu ? ». L’ex-DG de la deuxième banque du Crédit Suisse poursuit sur le même ton de prudence : « Je vais répéter ma réponse. Le moment venu je m’exprimerai. Ce n'est pas juste une boutade, j'ai beaucoup de respect pour mes compatriotes. Là sur un plateau de télé, c'est agréable, on fait des échanges, mais derrière il y a des vies à respecter derrière tout ça. J’ai beaucoup d’humilité et de respect. Je prends ça très au sérieux. C’est pour ça que je ne vais pas faire de déclarations irresponsables ».

« Au moment venu »

En effet, l’homme qui fut ministre de la Planification dans le gouvernement ivoirien en 1995-1999, avant de s’installer en Europe où il occupa de hautes fonctions dans la finance (DG Prudential, puis DG Credit Suisse), ne semble pas désintéressé à occuper le palais du Plateau à Abidjan. Il maintient l’espoir je ceux qui souhaitent le voir candidater, au point de les conforter dans leurs initiatives à cet effet. Comme la pétition lancée récemment sur la toile par des admirateurs de ce brillant technocrate, qui appellent à la signature des Ivoiriens en faveur d’une candidature de Tidjane Thiam.

Bédié à la manœuvre

Si le premier Ivoirien à intégrer la prestigieuse Polytechnique de Paris ne se prononce pas pour l’instant, des sources dans son entourage confirment qu’il est très intéressé à se présenter, mais attend d’avoir l’assurance du soutien de "son parti", le PDCI-RDA d’Henri Konan Bédié.  Car, en homme bien averti du contexte politique ivoirien, il ne veut pas se hasarder dans une aventure de candidature indépendante, avancent les mêmes sources à La Diplomatique d'Abidjan (LDA, www.ladiplomatiquedabidjan.com).

Son nom, assure-t-on, est inscrit en bonne place sur une short liste de potentiels candidats à l’investiture du PDCI à la prochaine présidentielle, sous les yeux du président de cette formation, Henri Konan Bédié. Ce dernier n’étant plus sûr, aux dernières nouvelles, d’être candidat, comme le racontait la rumeur.

Bédié qui veut donner toutes les chances à son parti de remporter cette échéance électorale, « est à la manœuvre pour que le grand frère Thiam soit accepté de la base, mais surtout des cadres du parti », souffle un leader de jeunesse du PDCI.  

Tidjane Thiam, issu de la famille du Premier président ivoirien Félix Houphouët-Boigny dont il est le petit-neveu, commence à susciter des espoirs de renaissance du côté de Yamoussoukro, sa ville d’origine, où son frère aîné Thiam Augustin est à la fois Gouverneur du District et chef du canton Akouè. Même si l’homme n’a pas encore dit OUI à une candidature à la présidentielle, il n’a pas pour autant dit NON. Et ça ce qu’on retient, en attendant ce que l’avenir nous réserve.

Armand Tanoh

Auteur:
LDA Journaliste

LDA Newsletter

Ne ratez rien de l'actualité en continue, soyez aux premières loges des dernières news sur LADIPLOMATIQUE D'ABIDJAN